Inscription


Une pompe à insuline automatisée pour réduire l'hypoglycémie nocturne

Rédigé le 06/08/2010 à 19h31 par Neorobot
0 commentaire | 5272 consultations

Photo par Mbbradford
image Photo par Mbbradford
[Article partenaire] Les résultats d’une étude publiée dans le prestigieux New England Journal of Medicine permettent d’espérer qu’une nouvelle pompe à insuline automatisée pourra bientôt être sur le marche pour aider les diabétiques à contrôler leur taux de sucre dans le sang pendant la nuit. Le diabète est une maladie chronique qui entraine une augmentation du glucose dans le sang en raison d’un dérèglement du pancréas qui cesse de produire suffisamment d’insuline. En France, prés de 4 millions de personnes sont touchées par le diabète et doivent 'apporter' de l’insuline à leur corps tout au long de la journée par le biais d’injections ou d’une pompe qui peut être portable ou implantée. Les pompes ont déjà prouvé qu’elles offrent un meilleur contrôle de la glycémie que des injections quotidiennes multiples.

La nouvelle pompe à insuline, appelée Threshold Suspend, aura un capteur de niveau qui permet de réduire en toute sécurité l’hypoglycémie nocturne sans affecter le taux d’hémoglobine glyquée (HbA1c). Cette valeur permet de connaitre le taux de glucose (ou glycémie) moyen dans le sang durant une période de 3 mois afin d’évaluer l’efficacité d’un traitement contre le diabète.

Une personne diabétique qui utilise une pompe doit vérifier son taux d’insuline au moins 4 à 6 fois par jour, et bien sûr cela est bien plus difficile pendant la nuit. L’hypoglycémie peut être catastrophique pour les personnes atteintes de diabète, surtout la nuit quand les patients sont susceptibles de ne pas être conscients des symptômes car ils sont endormis.

Cette nouvelle pompe est la première à proposer une fonction automatisée pour mesurer le taux d’insuline. Le système suspendra automatiquement l’administration d’insuline de manière temporaire lorsque le capteur détecte un faible taux de glucose. Ce niveau sera préétabli en fonction des circonstances de chaque patient. Une fois que le seuil est atteint, la pompe à insuline sonnera une alarme et suspendra toute administration d’insuline pendant deux heures. L’administration d’insuline peut être reprise par le patient à tout moment.

Ce nouveau système constitue également une étape importante vers l’objectif ultime du laboratoire qui l’a développé : le but est de créer un pancréas artificiel entièrement automatisé pour les personnes atteintes de diabète, qui ne nécessitera qu’une interaction minime de la part du patient.





Les Videos
Aucune Video
Ajouter une video
Visiter la source Mises à jour de l'article: 0 Discuter sur le forum
Imprimer l'article Date de mise à jour: / Recommander cette page