Des poissons-robots analysent l’eau

Être heureux comme un poisson dans l’eau : cette expression, les robots poissons créés par l’équipe du professeur Huosheng Hu de l’université d’Essex la connaissent bien. En effet, ces robots, sont capables de nager de façon autonome afin de détecter les sources de pollution en milieu aquatique. Que ce soit en profondeur ou à la surface de l’eau, les pollutions telles que le carburant ou les produits chimiques ne résiste pas aux capteurs de la carpe robotisée de 1m50 de longueur. Une fois la pollution détectées par les capteurs chimiques, le robot renvoie les données récoltées au bateau pilote par l’intermédiaire du wifi. Données qui peuvent ensuite être analysées par des professionnels.

« Nous concevons ces poissons de façon à ce qu’ils soient capables de détecter des changements dans l’environnement d’un port et de reconnaître des signes précoces de dispersion de la pollution, par exemple pour détecter une petite fuite dans un bateau », a relevé Huosheng Hu qui prévoit que ces robots seront opérationnels à la fin 2010.

Avantagés par leur vitesse de un mètre par seconde, les poissons robotisés sont capables de balayer de grandes zones en relativement peu de temps. Cependant, un retour à la base de chargement doit être effectué toutes les huit heures environ.

« L’espoir est que cela puisse prévenir des rejets potentiellement dangereux dans la mer, avant que des fuites non détectées ne s’aggravent avec le temps », a souligné Huosheng Hu.

Ce n’est pas la première fois que de tels robots sont conçus, cependant ils sont les premiers robots autonomes à être utilisés pour la protection de l’environnement.

La conception d’un seul modèle de ces robots aura couté environ 20 000 livres (environ 21 700 euros)!

Laisser un commentaire