Toyota crée un fauteuil autonome

Le groupe Toyota a présenté jeudi un robot fauteuil roulant autonome et intelligent, truffé de technologies pour les suspensions, les amortisseurs, la consommation d’énergie ou la précision de mobilité qui s’avèrent potentiellement utiles pour l’automobile.

Ce prototype de 150 Kg est destiné à permettre aux personnes âgées ou handicapées de se déplacer de façon sûre, confortable et autonome.

Il s’abaisse pour accueillir son passager et se dresse ensuite avant de prendre la route.

Ses roues, indépendantes, sont montées sur des systèmes d’amortisseurs actifs qui permettent par exemple à l’une d’elles d’être perchée sur le trottoir tandis que l’autre reste sur la route, sans que le fauteuil bascule.

Les montées et descentes de plans inclinés s’effectuent sans problème.

Ce fauteuil futuriste peut parcourir 20 kilomètres avec une batterie chargée pendant une heure, et sait suivre une personne.

Les composants et technologies mis en œuvre dans ce « Mobility Robot » laissent augurer de futures évolutions pour le confort (amortisseurs, suspensions), la sécurité (détection d’obstacle, conduite autonome) et les performances (moteurs électriques, batteries) des automobiles.

Le « Mobility Robot » sera utilisé au sein du groupe Toyota au cours de 2008, afin de recueillir des données pour le perfectionner et un jour le commercialiser.

A l’instar de l’État nippon et de nombreuses firmes japonaises, Toyota estime que les robots, aujourd’hui majoritairement employés dans des usines, doivent devenir sous différentes formes de véritables assistants de vie pour faciliter le quotidien des humains non seulement dans l’industrie mais aussi dans les lieux publics et à la maison.

Laisser un commentaire